samedi 8 octobre 2011

Le label "diversité" existe toujours...

Lien hypertexte (référence, site à visiter...) : Ministère de l’intérieur, de... : Remise des labels diversité

Les quotidiens ne le mettent plus en première page... Leur « une » ne chante plus l’ère de la diversité.

Pourtant, même si « seul le prononcé fait foi », l’intervention du ministre de l’intérieur du 3 octobre 20111 sur « le label diversité » remet au goût du jour une notion plus que controversée.

« La politique de lutte contre les discriminations et de promotion de la diversité est cruciale dans la réussite de notre politique d’intégration. Je sais bien que la diversité dans la gestion des ressources humaines dépasse le seul sujet de l’intégration des populations immigrées. Elle en recouvre bien d’autres. Mais, dans mes fonctions de ministre en charge de la politique d’intégration, la promotion de la diversité est un outil très utile – un outil majeur – pour l’intégration des personnes immigrées. » Et dès lors, le critère de l’attribution d’un tel label reposerait sur les modes d’« insertion par l’emploi », notamment des immigrés. Or ce modèle suppose encore « l’insertion par la connaissance du français ».

Ainsi le ministre évoque-t-il le système des « bilans de compétences professionnelles » pour chaque personne s’installant en France et signant un contrat d’accueil et d’intégration... Mais au lieu de s’arrêter à la problématique propre à l’attribution de tels labels, il s’autorise à citer, pour la louer, la contribution des « forces de sécurité » en la matière : « Dans la police nationale, depuis plusieurs années, plus de 58 000 adjoints de sécurité ont été recrutés, sans condition de diplômes, parmi des jeunes de toutes origines socio-économiques. 69% de ceux qui sont sortis de ce dispositif ont à ce jour un emploi statutaire ou un CDI, 52% ayant intégré durablement les services de la police nationale. Aujourd’hui, la Gendarmerie Nationale compte 14 000 gendarmes adjoints volontaires (GAV), dont la moitié à un niveau de formation inférieur au bac. Sur 32 00 gendarmes adjoints volontaires recrutés depuis le lancement de ce programme, un tiers a intégré le corps des sous-officiers. Depuis 2006, le taux moyen de reclassement de ceux qui rejoignent la vie civile est supérieur à 72%. »

Tant de chiffres inutiles pour jouer sur les ambivalences du terme de diversité, prétendument « dans une perspective d’intégration » !!!

...

.

Droit cri-TIC ou Droit cri TIC

Cri TIC, cri-TIC en Droit. Cri-TIC de droit : critique du droit, droit de la critique, droit à la critique, droit critique.

La forme interrogative étant un des signes de l’esprit critique qui anime toute recherche et parcourt tout enseignement, ce site a pour objet, en quelques articles ou brèves, de faire part de questionnements, incomplets et inachevés, sur des thèmes diversifiés... en Droit certes, mais aussi à côté ou aux alentours du Droit.

Pr. Geneviève Koubi

Votre recherche

RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 3774 (2845544)