mercredi 6 février 2008

La critique du droit a une histoire, un présent et un avenir

Colloque : La critique du droit des années 70 à nos jours. Histoires, influences et perspectives - 13 et 14 mars 2008 à Grenoble

Le mouvement "Critique du Droit" retrouvera ainsi le fil de son histoire à l’occasion de ce colloque organisé à la Faculté de droit (UFR) de l’Université de Grenoble (Université Pierre Mendes-France).

Ce colloque réunira certains des anciens membres actifs de ce mouvement, quelques-uns de ses sympathisants de l’époque et/ou des chercheurs et enseignants qui, sans y être liés, s’étaient trouvés associés à la recherche engagée ou aux divers travaux de réflexion qui nous réunissaient alors, aussi paradoxal que cela pourrait paraître, dans un "chateau" (souvenirs, souvenirs...).

Le colloque prévu pour les 13 et 14 mars 2008 s’ouvre sur l’avenir en proposant à des représentants des nouvelles générations de participer à une réflexion sur les nouveaux moyens de contestation juridique ou à un recommencement de la logique de résistance à un droit étatique qui confine à l’arbitraire. Ainsi, des chercheurs qui étaient alors trop jeunes pour connaître le mouvement de Critique du Droit, viendront contribuer à un renouveau de cette critique. C’est d’autant plus nécessaire que "celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre" (KM).

La critique du droit devient en effet plus que substantielle en France pour l’avenir de la science juridique tant les logiques du droit se trouvent bousculées par un "retour au césarisme" (in Le Monde du 4 février 2008)...

Cependant, il apparaît au vu du programme (qui, à ce jour, n’est pas encore signalé sur le site de la recherche de l’Université Pierre Mendès-France) que la dominante "marxiste", qui était alors un des fondements du mouvement, n’y est pas vraiment mise à l’honneur...

Or, "que démontre l’histoire des idées, si ce n’est que la production intellectuelle se transforme avec la production matérielle ? Les idées dominantes d’une époque n’ont jamais été que les idées de la classe dominante" (KM - Manifeste du Parti communiste).

Droit cri-TIC ou Droit cri TIC

Cri TIC, cri-TIC en Droit. Cri-TIC de droit : critique du droit, droit de la critique, droit à la critique, droit critique.

La forme interrogative étant un des signes de l’esprit critique qui anime toute recherche et parcourt tout enseignement, ce site a pour objet, en quelques articles ou brèves, de faire part de questionnements, incomplets et inachevés, sur des thèmes diversifiés... en Droit certes, mais aussi à côté ou aux alentours du Droit.

Pr. Geneviève Koubi

Votre recherche

RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4127 (4721784)